Parler du travail, oserez-vous prendre la plume ?

concours "Nouvelles du travail"

L’Aract Occitanie renouvelle pour la 12ème année consécutive son concours de nouvelles sur le thème du travail. Parler du travail, oserez-vous prendre la plume ?

Dans le cadre de la 14ème Semaine pour la Qualité de Vie au Travail l’Aract Occitanie, organise en partenariat avec la librairie Sauramps le 12ème concours « Nouvelles du Travail ». L’appel à la création littéraire modeste est l’occasion d’apporter une contribution vivante et originale à la connaissance du monde du travail.

https://www.anact.fr/lancement-du-concours-nouvelles-du-travail

La gamme de jeu Travail & Réalités

jeu-pedagogique-rps

La gamme « Travail et Réalités »  permet de mettre en oeuvre dans l’entreprise, grâce à la ludo-pédagogie, les méthodes élaborées et éprouvées par le réseau Anact-Aract, visant à l’amélioration des conditions de travail.

Cette modalité ludique vous aidera à :

  • Favoriser la participation du plus grand nombre ;
  • Créer du collectif ;
  • Faciliter l’appropriation d’un sujet car le joueur est acteur de la démarche ;
  • Aborder plus facilement des situations difficiles ;
  • Co-construire des solutions opérationnelles.

https://www.anact.fr/travail-realites-la-gamme-de-jeu-du-reseau-anact-aract

Prévention, repérage et prise en charge des risques psychosociaux

PNG - 62.8 ko

Le secteur de la santé évolue continuellement pour s’adapter aux nouveaux besoins des patients et aux progrès médical. Il est confronté aux défis que représentent l’augmentation de l’espérance de vie et la hausse des maladies chroniques. Les réformes engagées pour mieux répondre à ces évolutions transforment profondément l’organisation des établissements. Ces évolutions ont un impact sur les conditions de travail et doivent être accompagnées pour améliorer le quotidien des professionnels et préserver la qualité de la prise en charge des patients.

http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgos_guide_risques_psychosociaux_280217.pdf

Burn out : un rapport propose d’abaisser à 10% le taux d’incapacité pour les maladies psychiques

La mission d’information relative au syndrome d’épuisement professionnel (ou burn out), menée par son rapporteur Gérard Sebaoun, vient de rendre sa copie. Si elle reconnaît que le burn out ne peut pas, en l’état, être reconnu comme maladie professionnelle, elle propose toutefois un pas en avant : expérimenter un taux d’IPP de 10% au lieu de 25% pour les maladies psychiques.

http://www.actuel-rh.fr/content/rapport-burn-out-une-experimentation-pourrait-abaisser-10-le-taux-dincapacite-pour-les-maladies-psychiques#

Rapport sur l’épuisement professionnel (burnout)

La mission d’information sur le syndrome d’épuisement professionnel, créée par le bureau de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, a rendu son rapport le 15 février 2017. Il vise à faire un état de la situation actuelle, à mieux connaître les intervenants et leurs actions et à identifier les différents modes de prise en charge, de reconnaissance et de réparation. Il contient 27 préconisations.

http://www.inrs.fr/actualites/rapport-epuisement-professionnel.html